Contrôle du ruissellement après l’incendie de Salmerón sur le versant ombragé du Cerro Pajares (Moratalla, Murcie)

Caractérisation des phénomènes de ravinement dans les zones incendiées après des phénomènes torrentiels et la proposition de solutions.

DÉBUT : 2014

FIN : 2014

CLIENT : Département ministériel de l’Agriculture et de l’Eau. Région de Murcie.

Le versant ombragé du Cerro Pajares est un petit versant qui a été affecté en 2012 par un feu de forêt dont le départ se situait à Hellín (Albacete). L’extrême vulnérabilité des sols après l’incendie ainsi que la survenue de phénomènes torrentiels en 2013 ont déclenché une dynamique érosive très importante, qui a affecté différentes infrastructures telles que la rupture du barrage sur la rivière Segura et le colmatage du canal d’irrigation de la communauté d’irrigants de la région. L’augmentation de la puissance d’érosion des ravines existantes et la formation de nouvelles ravines laissaient présager que ces problèmes allaient se répéter.

La solution proposée comprend plusieurs actions parmi lesquelles figure une intervention directe pour enrayer la dynamique érosive d’approfondissement du lit des cours d’eau temporaires. Nous avons proposé de travailler sur la géométrie des ravines, afin qu’après l’achèvement des travaux la forme des cours d’eau ressemble le plus possible à la forme naturelle des torrents de montagne : c’est-à-dire, avec une séquence longitudinale de type « marche-cuvette ». Ces séquences qui apparaissent naturellement dans les cours d’eau de montagne constituent un système flexible, très optimisé pour la dissipation de l’énergie, ce qui permettrait de briser la dynamique érosive actuelle.

Les interventions sur les ravines ont été complétées par la construction de palissades pour stabiliser les pentes à partir des fûts de bois brûlé qui restaient dans la forêt, de seuils en maçonnerie pour la fermeture des ravines ayant le plus fort pouvoir érosif et des traitements sur le terrain afin d’améliorer l’infiltration consistant en un sous-solage avec buttage à proximité du canal d’irrigation.

Pour le dimensionnement de ces solutions, un modèle numérique de terrain maillé au pas de 1 m réalisé à l’aide d’un drone à voilure fixe et une photo aérienne orthorectifiée ont été utilisés et ont permis de réaliser une étude très détaillée de la zone.

Si vous continuez à utiliser ce site, nous considérons que vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar